30. déc., 2019

L'arbitre marocain international suspendu à vie se défend

TIAZI ASPIRE LA SYMPATHIE D’ARBITRES CONTINENTAUX, MONDIAUX ET CERTAINES ORGANISATIONS DE DROIT DE L’HOMME SONT SUR LE VOLET

 L’affaire Hicham Tiazi comme on aimerait dorénavant l’appeler s’est propagée comme une trainée de poudre et ne ‘est plus restreinte au seul contexte national pour le surclasser au niveau Continental et International

En effet, Hicham Tiazi a réussi à s’entourer de la sympathie d’arbitres continentaux et mondiaux qui n’ont pas digéré la façon avec laquelle avait été traité notre arbitre international et qui peut même relever de la compétence non seulement de la CAF, de la FIFA , du TAS mais aussi d’Organisations Internationales de Droit de l’Homme sur le contexte avec lequel la FRMF a agit à l’encontre de l’homme d’une manière qui a touché directement le profond de sa famille et de sa personne humaine

Aujourd’hui l’Affaire Hicham a mis dans le pétrin la FRMF et avec elle ceux qui s’étaient précipités à vouloir lui porter le coup mais qui ont, plutôt, porté préjudice à notre chère instance sportive et à travers elle ont souillé l’image de marque de notre pays le Royaume du Maroc qui vient juste d’ébahir le monde par son Centre Mohammed VI de Maamora

D’une part le président de la FRMF qui veille à vouloir redorer le blason du Maroc et d’autre part, certains essaient à vouloir lui asséner des coups bas au dos pour des questions d’arrières pensées futiles

Il semble maintenant qu’il est trop tard pour espérer remédier aux choses puisque Tiazi va déposer sa plainte auprès de la FRMF demain lundi et a, à cette occasion, délégué un de nos plus brillant et dynamique avocat du Royaume pour suivre les règles qui s’imposent et sur que la bataille s’annonce déjà terrible pour la FRMF, qui s’était mise dans l’illégalité totale dans ce dossier si brûlant pour elle. Qu’elle assume donc !!!