25. nov., 2019

Un nouveau cas d'arbitre agressé à Besançon

Carton jaune à la violence dont sont victimes les arbitres avec une hausse énorme des agressions depuis le début de la saison.

Sur le « front » de l’arbitrage, les choses ne se sont pas calmées. Le week-end dernier, un jeune arbitre s’est fait agresser lors d’un match de 2e division du District Doubs/Territoire de Belfort. Romain Dame, le référé du match Clemenceau - Frasne, a reçu un coup de poing au torse de la part d’un joueur bisontin, visiblement mécontent d’avoir vu l’arbitre arrêter le jeu pour aller s’enquérir de la santé d’un joueur de Frasne blessé. On jouait alors la 82e  minute du match sur la pelouse du Rosemont et l’arbitre, suite à cette agression dont il a fait l’objet, a arrêté définitivement la partie. Il est allé déposer plainte au commissariat de Besançon. L’AFAF (Amicale Française des Arbitres de football) de Bourgogne - Franche-Comté, dont il est membre, prendra en charge sa défense juridique.

Comme les autres organisations du monde des arbitres, l’AFAF présidée au niveau régional par Claude Ravier, est vent debout pour lutter contre les agressions et les incivilités dont sont victimes les arbitres. À l’échelle nationale, les chiffres en la matière sont en effet alarmants avec une hausse énorme des agressions d’arbitres depuis le début de la saison. Dernièrement d’ailleurs, l'Union Nationale des Arbitres de Football (UNAF) a alerté de son côté la ministre des sports pour dénoncer avec la plus grande fermeté la vague d’agressions sur les arbitres depuis le début de la saison. Demandant même la tenue d'un Grenelle de l'arbitrage.

Est Républicain, du 25/11/2019