22. avr., 2019

L'identité de l'arbitre Clément Turpin servait de couverture à des trafiquants de drogue...

Les trafiquants de drogue ne manquent pas d'imagination, et souvent ils viennent piocher dans le football pour servir leurs intérêts, rares n'étant pas les paquets de drogue cachés sous des images des stars du foot. Mais là, on a franchi une nouvelle étape, puisque cette fois c'est en usurpant l'identité de Clément Turpin qu'un dealer a tenté d'échapper aux enquêteurs lancés à ses trousses. En vain puisque L'Equipe annonce que ce malfrat, qui circulait au volant d'un véhicule doté d'une carte grise au nom de l'arbitre français numéro 1 et l'avait acheté avec une pièce d'identité dont la photo ne collait pas vraiment avec celle du vrai Clément Turpin, a été interpellé en fin d'année 2018.

Et suite à l'interpellation de celui dont le vrai prénom est Mounir, les policiers ont remonté la filière, interpellant récemment le chef de ce trafic. La voiture du faux Clément Turpin a été récupérée avec à son bord des armes lourdes, dont un lance-roquette, mais également 1,2ME en cash. A priori, le nom de Clément Turpin aurait été utilisé pour rigoler, ces délinquants étant amateurs de football. Informé de cette histoire par le quotidien sportif, Clément Turpin, le vrai, a confié qu'il ne savait rien de ce dossier et il s'en est amusé. « Je vous confirme que je n’ai rien à voir avec cette affaire. Que m’inspire cette histoire ? Que l’arbitrage, et je le dis souvent, est une activité hautement risquée! », a expliqué, avec malice, Clément Turpin.