13. mai, 2018

Une bassine d’eau sur le délégué du match et deux rencontres de U11 arrêtées à Besançon

Les actes de violences, d’incivilités dans les stades de football de la région sont toujours à l’ordre du jour. Le milieu de semaine a été marqué, notamment par un match arrêté entre des U18 féminines de la région de Pontarlier et du secteur de Montbéliard. Une première sans doute, en Franche-Comté.

Mais on a eu droit aussi à un match arrêté opposant des… U11 de la ville de Besançon, ou encore à une rencontre stoppée quand le délégué du match a reçu une bassine d’eau…

« Acte de brutalité »

Le match Hérimoncourt - Belfort Sud 2 en Départementale 1 a été interrompu dernièrement. Raison invoquée : au cours de la deuxième période, un joueur belfortain a été expulsé. Sauf que sa sortie de terrain a été visiblement très compliquée. Des insultes auraient fusé. Le capitaine et le gardien belfortains auraient été sollicités par le délégué du match pour ramener l’expulsé à la raison. Cependant, cela s’est conclu par une scène que l’on qualifiera de cocasse de par son originalité, même si elle nécessitera un passage devant la commission de discipline, plus que sur une scène de théâtre de Guignol. En effet le joueur expulsé s’est mis en évidence en vidant une bassine d’eau sur le délégué qui n’était autre que Pascal Marchetti, le vice-président du district Doubs/Territoire ! « Il s’agit d’un acte de brutalité » considère-t-on selon les règlements en commission de discipline. Pas courant…

U11 : « On les casse en deux » !

Samedi 5 mai, sur le terrain de Saint-Claude à Besançon, on a encore atteint des limites du tolérable sur deux matches de U11 entre le Besançon Football et le Racing Besançon. Les rencontres à 8 se déroulaient simultanément sur des demi-terrains. Des rapports sont déjà arrivés en district. Là, il semble que ce soit en particulier les parents des joueurs du Racing Besançon qui soient montrés du doigt. Les rapports parlent de menace, d’insultes et d’un éducateur qui aurait prononcé les termes « on les casse en deux », pour haranguer sa jeune troupe à l’égard des joueurs adverses ! Un jeune footballeur de 10 ans du BF est sorti sur blessure. Le match a été arrêté. Les jeunes arbitres de club étaient pour le moins décontenancés face à l’insécurité ambiante. Sur l’autre terrain, le même climat régnait. et la rencontre a été stoppée également. Pfff… !

Forfait de Clerval

Après le match Clerval - Trévillers arrêté il y a un peu plus d’un mois et obligeant les gendarmes à intervenir avec gaz lacrymogènes, des auditions ont eu lieu en commission de district. Des premières sanctions à titre conservatoires sont tombées. Mais également des échanges musclés sont intervenus sur facebook ! Si bien qu’en vue du match retour programmé ce week-end, à Trévillers, un arbitre, des assistants, un délégué et les gendarmes étaient diligentés pour cette rencontre. Or Clerval/Anteuil a déclaré forfait. Une décision sans doute assez sage de la part des dirigeants de Clerval. Même si le foot n’est pas gagnant.

article de l'Est Républain du dimanche 13 mai 2018

photo: Pascal Marchetti, vice président du district Doubs-Territoire de Belfort