21. déc., 2017

Collision à Millas : Loïc et Allan, «deux enfants qui avaient la joie de vivre»

Parmi les victimes de l'accident de car scolaire de Millas, Loïc et Allan jouaient ensemble dans l'équipe de football du club local. C'est toute une communauté sportive qui leur rend hommage.

Loïc était fan du Barça, Allan du Real Madrid. Mais, chaque semaine, c'est sous le même maillot rouge du Football Club de Saint-Féliu-d'Avall (FCSF) que les deux copains unissaient leurs efforts. Ces collégiens de 12 et 13 ans, deux des cinq victimes décédées du tragique accident de car de Millas, jouaient au sein de la même équipe, dans la catégorie des U13.

Pour ce club très implanté dans le bourg, leur tragique disparition est un séisme. « Nous sommes un petit club, très familial, où l'on connaît nos licenciés et leurs parents », confie Xavier Marquez, vice-président, également coentraîneur des U13. « C'étaient vraiment deux enfants qui avaient la joie de vivre. Ils étaient extrêmement motivés, toujours assidus aux entraînements. C'est très dur », poursuit cet infirmier de 27 ans qui a veillé sur d'autres blessés de l'accident lors de sa nuit de garde à la clinique jeudi soir.

« Loïc et Allan, je les voyais trois fois par semaine. C'est terrible de se dire qu'on ne verra plus leurs sourires sur le terrain, ajoute Ellias El Oizanni, l'autre entraîneur de l'équipe, employé par le club par le biais du service civique. Ils faisaient partie des joueurs les plus impliqués. » Loïc, licencié depuis 2014, était attaquant ; Allan, qui s'était inscrit au FCSF une saison plus tôt, défenseur. Deux postes à l'opposé sur le terrain, pour deux tempéraments également bien différents. « C'étaient deux bons vivants. Mais Allan était plus discret, plus introverti, développe Xavier Marquez. Loïc, lui, était extrêmement bavard. Je lui disais tout le temps : même si je te mets sous l'eau, tu parleras encore. Il voulait être footballeur professionnel. »