André Perrot

Bonjour André peux-tu te présenter en quelques mots ?

André Perrot, j’ai 54 ans et j’habite au Russey. Marié, j’ai 5 enfants et 3 petits-enfants. Je suis ouvrier dans l’industrie du luxe à La Chaux de Fonds.

 

Peux-tu m’expliquer ton parcours dans le football ? Et depuis quand es-tu arbitre?

J’ai joué pendant 2 ans au club de Trévillers, assez souvent comme gardien de but, mais après une grosse blessure, j’ai dû arrêter. Passionné par le foot, on m’a proposé de devenir arbitre. J’ai essayé sans grande conviction, et Dieu sait que je ne le regrette pas aujourd’hui. Ma qualité de joueur ne m’aurait jamais permis d’arriver là où je suis allé ! J’ai débuté en 1980, puis j’ai gravi les échelons pour arriver jusqu’en DH quand (pour raisons professionnelles) j’étais en Alsace. J’ai touché le niveau national en Suisse, (muté dans ce pays pour mon boulot), mais je suis vite revenu en France dès que j’ai pu pour finir comme Assistant en ligue, CFA et CFA2. En 2011 j’ai mis un terme à ma carrière d’arbitre. Actuellement je suis élu au comité de direction du district, président de la CDDRF (Commission Départementale de Détection, Recrutement et Fidélisation des arbitres), observateur en LR2, en jeunes district, (je reviendrai peut-être en séniors district qui sait), et aussi dirigeant en U15 au GJ du Plateau du Russey. Et depuis le 11 janvier 2017, je suis le secrétaire général de la section régionale AFAF de Bourgogne/Franche-Comté.

 

Quel est ton meilleur souvenir dans l’arbitrage ? Ou une anecdote.

Oh il y en a énormément ! Bien sûr il y a eu ce stage hivernal d’une semaine aux Iles Canaries en 2000, quand j’étais assistant fédéral en Suisse, d’avoir fait 2 fois la touche en CFA à un certain Clément Turpin (qui m’a tué à l’échauffement à Sochaux… et d’ailleurs je l’avais un peu engueulé… j’ai fini le match sur les rotules !). Une anecdote ? Là aussi j’en aurais plusieurs, mais celle qui me restera gravée, c’était il y a bien longtemps, lors d’un de mes derniers matchs de district, à Roche les Blamont, vers Pont de Roide, un joueur a commis une grosse faute. Quand je lui ai mis le carton rouge qui s’imposait, j’ai dû y aller un peu fort dans ma gestuelle et mon carton s’est cassé en deux !! Le joueur fautif après s’être excusé auprès de son adversaire, est venu vers moi, a ramassé les 2 morceaux de carton et m’a demandé en me serrant la main « Monsieur l’arbitre, je sors 2 fois ? » Ca été un grand éclat de rire pour tout le monde ! Lucide ce garçon, non ?

 

Quel serait ton souhait pour voir les jeunes arbitres arriver et continuer dans la fonction ?

Bon, là je vais être un peu long… (Enfin comme d’hab me direz-vous !!), mais ce sujet est trop important pour ne pas s’y arrêter un moment. Et ma fonction de président de la CDDRF ne fait que conforter ma position quant aux réponses données sur ce sujet.

Bien sûr, il y a un gros travail à faire de la part des médias, mais je reste dubitatif quant à voir ceci se réaliser un jour… On sait bien que les scandales ou autres infos de m… font vendre plus de papier, voire plus d’auditions pour les  chaines de TV!!   Pour les jeunes, et là j’inclus aussi les nouveaux arbitres seniors, ce sont les parrainages et tutorats qui les feront rester dans l’arbitrage. Peut-être revoir le mode de fonctionnement et les suivre pendant une saison complète. J’ai ma petite idée, mais après, aux CDA d’être à l’écoute du projet et de le mettre en place pour fidéliser nos jeunes.

Pour le recrutement, ce n’est qu’avec des référents dans les clubs qu’on pourra avancer correctement dans ce domaine. Les candidats spontanés ne restent pas, et là, je vous parle en connaissance de cause. Avec la CDDRF, nous mettons en place des rencontres avec les clubs, et le résultat est fructueux.

Ensuite c’est aux jeunes de s’intégrer, de ne pas rester isolés, de nous « bousculer », en nous interpellant quand il y a doute, questions, renseignement, conseil à recevoir et tout ce qui peut les aider dans leur fonction, surtout que les moyens de communications actuels permettent un relationnel aisé et rapide. Alors bien-sûr, c’est à nous, ‘’les anciens’’ de savoir être à leur écoute et de les conseiller en répondant à leurs attentes, être en quelque sorte un mentor. Et là j’ajouterai  que nos arbitres seniors peuvent, voire doivent, plus se mobiliser pour nos jeunes.

À avoir organisé plusieurs stages de formation, je peux vous dire que les jeunes sont intéressants, surtout s’ils sont motivés. Personnellement, je mise beaucoup dans mes fonctions sur les jeunes arbitres, c’est un peu mon leitmotiv pour rester dans le monde de l’arbitrage, et je n’oublie jamais que nos jeunes d’aujourd’hui sont nos seniors de demain.

Enfin, l’adhésion à l’amicale est un incontournable pour non seulement connaitre du monde, mais pour avoir et recevoir un soutien dans leurs premiers pas dans l’arbitrage.

  

                                                         Questions en rafales :

Ton équipe préférée : Girondins de Bordeaux, mais je reste fan de la Mannschaft (Je suis toujours embêté quand il y a France vs Allemagne, parce que finalement….. Cool … je vous laisse compléter la fin de ma phrase)

Ton joueur préféré : Ivan Curkovic, pendant la grande époque des verts.

Ton arbitre préféré : Bien évidement Michel Vautrot qui restera à jamais une référence, mais j’ai adoré Pierluigi Collina, un sacré charisme l’italien !!

Ton film préféré : Ghost, pour l’interprétation magistrale de Demi Moore

Ton acteur ou actrice préféré(e) : Jean-Paul Belmondo.

Style de musique, chanteur, chanteuse préféré(e)s ? Calogero. Mes chansons préférées sont de Serge Reggiani, « Ma solitude » et « Madame nostalgie ». Sinon j’ai un gros coup de cœur pour le classique chanté, ce que j’écoute assez souvent quand je suis seul en voiture !

Quelle personnalité t’a marqué ou te marque le plus ? François Mitterrand.

La qualité que tu apprécies chez les autres : L’humilité.

Le défaut que tu détestes chez les autres : L’égoïsme et l’intolérance.

Quel serait à ton avis ton défaut ?  Gueulard, mais il parait que ça fait du bien…. Et éternellement anxieux (surtout quand j’envoie un sms et que je n’ai pas de réponse… Certains comprendront ce dernier point…)

 

Mot de la fin : 

J’ai une passion de cœur, c’est l’arbitrage, pour laquelle j’en suis à ma 36eme licence…. C’est une grande et belle famille dans laquelle j’y ai tellement d’ami(e)s. Forcément on a toujours un peu plus d’affinité avec l’un ou l’autre, ça on y peut rien, mais tant que la santé me l’autorisera, je donnerai tout ce que je peux pour l’arbitrage.

Concernant l’AFAF Haut-Doubs, nous avons la chance d’avoir une belle équipe autour du Président Laurent, notre amicale est active, et les réunions mensuelles bien vivantes.

Enfin un petit mot sur notre site de l’amicale : bien sûr je remercie Laurent et tout le bureau d’avoir autorisé la création de notre site internet, mais c’est logiquement que je vous parlerai de celui qui bosse avec moi sur ce site et qui a intégré ma commission (CDDRF). C’est le Bonheur à l’état pur de travailler avec Ludo, voilà un jeune très motivé et qui s’implique à fond, et sur qui je peux me reposer, eh ben oui, l’âge avançant, il faut savoir s’appuyer sur des jeunes qui nous donnent l’envie de continuer. Merci à toi Ludo.

J’aimerais aussi rallumer la bougie du souvenir en mémoire de notre ami Laurent Bossis, qui faisait partie de la CDDRF, avec qui j’avais de très bons et fréquents contacts, quelqu’un de très impliqué et  qui va manquer à la famille de l’arbitrage.

Pour conclure je dirai que l’adage de l’AFAF se confirme vraiment dans notre amicale du Haut, «amitié-convivialité-solidarité »

Ce sera là mes derniers mots, alors comme le disait le titre d’une série des années 70, « amicalement vôtre ».


 

retour page Rencontre avec....

retour page Accueil