Notre 1er JA rencontré, Eric Louvrier

Bonjour Eric, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour, je m’appelle Eric LOUVRIER, j’ai 17 ans et j’habite La Cluse et Mijoux. J’ai la chance de faire mes études (pour six mois encore) au Lycée Joseph Fourier d’Auxerre où j’ai intégré la Section Sportive Football Arbitrage en 2014.  Je suis depuis le mois de Juillet dernier Jeune Arbitre de Ligue mais je passe aussi l’examen pratique à la candidature Jeune Arbitre de la Fédération.

 

Peux-tu m’expliquer ton parcours dans le football ? Et depuis quand es-tu arbitre?

J’ai commencé le football en poussin à l’âge de 9ans dans mon club de toujours, l’AS du Château de Joux. Club où j’ai joué durant 5 saisons avant de passer ‘’de l’autre côté du vestiaire’’ en 2012. Durant mes, déjà, quatre saisons d’arbitrage j’ai pu visiter tous les terrains du Haut-Doubs et beaucoup de terrains Franc-Comtois, avant d’avoir la chance d’aller officier sur les terrains de U17 Nationaux de l’Est Français.

 

Quel est ton meilleur souvenir dans l’arbitrage ? Ou une anecdote.

Il n’y en a pas qu’un, car tous les matchs sur lesquels j’ai officié sont sujet à souvenirs, mais j’en retiens deux particulièrement car ce sont deux grands évènements dans mon cursus arbitrale.

Le premier, c’est le 17 novembre 2012 sur le terrain en herbe de Doubs où j’ai passé mon examen pratique. Ce jour-là, c’est André Perrot qui s’est dévoué (rire) pour venir me le valider. Avant le match, j’étais tellement stressé que j’en étais malade. Puis la rencontre s’est déroulée avec son lot d’événements, plus ou moins bon. Mais avec ce match, outre mon entrée dans la famille de l’arbitrage, a été un moment inoubliable qui a marqué un début d’amitié avec Dédé.

Le deuxième dure une semaine. La semaine du 28 mai au 5 juin 2016. Durant ces 9 jours, j’ai officié lors de l’Euro Foot Jeune (Championnat d’Europe UNSS des sections sportives de lycée) à Lille et Lens avant de partir à Reims le week-end pour passer mes examens théorique et physique pour devenir candidat JAF. INOUBLIABLE !!!

 

Quel serait ton souhait pour voir les jeunes arbitres arriver et continuer dans la fonction ?

Il faudrait, je pense, d’abord que les journalistes et autres présidents de club arrêtent de dénigrer l’arbitrage effectué lors des matchs de haut niveau. Je pense aussi que lors des diffusions de match, outre les consultants et experts footballistiques, il devrait y avoir la présence d’un arbitre pour expliquer, et donner son point de vue sur les décisions prises (ou non, car ne pas prendre de décision en est quand même une en soit) afin d’empêcher d’entendre des énormités.

Puis à plus petite échelle, vers chez nous, continuer à promouvoir la fonction d’arbitre comme essaie de le faire Dédé et toute son équipe avec la Commission de Détection, Recrutement, Fidélisation des arbitres. Il faut aussi continuer et accentuer les tutorats auprès des nouveaux arrivants dans l’arbitrage afin de les accompagner et les aider dans leurs taches. Enfin, il serait bien de faire plus de ‘’Pub’’ dans les clubs auprès de leurs équipes de jeunes (U13 à Vétérans J J J) mais aussi dans les établissements scolaire car l’arbitrage pourrait intéresser des personnes qui ne jouent pas au foot mais aiment ce sport et voudraient s’investir.

 

                                                         Questions en rafales :

 Ton équipe préférée : FC Sochaux-Montbéliard

Ton joueur préféré : Griezmann

Ton arbitre préféré : Nicolas Rizzoli

Ton film préféré : Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu

Ton acteur ou actrice préféré(e) : Pas un particulier, il y en a vraiment des très bon

Style de musique, chanteur, chanteuse préféré(e)s ? Je ne suis pas très musique

La qualité que tu apprécies chez les autres : La sincérité

Le défaut que tu détestes chez les autres : La fourberie

Quel serait à ton avis ton défaut ? Je suis trop, et tout le temps, sérieux

  

Mot de la fin :

Pour moi l’arbitrage c’est avant tout une passion, une liberté, et non un devoir ou encore moins un fardeau.

Depuis quatre saisons que j’arbitre, je me suis surement amélioré dans mon arbitrage. Cette progression n’est pas due seulement à moi-même, mais aussi à tous les collègues qui donnent des conseils afin d’affiner la prestation, et à mon travail avec la section. Il ne faut pas que chacun reste dans son coin. L’arbitrage est plus qu’un sport, c’est une famille. Une famille où tout le monde se connait, peut se rencontrer, échanger, grâce à l’AFAF. Encore merci à vous pour les efforts que vous faites pour faire vivre l’amicale. 


 

retour page Rencontre avec....

retour page Accueil