A tout Seigneur, tout Honneur

Nous commencerons nos rencontres avec le Président de notre amicale,

Laurent Pritzy

 

Bonjour Laurent peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Laurent PRITZY, j’ai 50 ans cette année, j’habite à Chapelle D’Huin entre Levier et Pontarlier, je suis marié et j’ai 3 enfants qui sont tous majeurs, et je suis policier à la Police aux Frontières à Pontarlier

 

Peux-tu m’expliquer ton parcours dans le football ? Et depuis quand es-tu arbitre?

J’ai commencé à jouer avec mon club à l’âge de 16 ans et à 17 ans, il manquait un arbitre au Club de l’AS Chapelle d’Huin  et je  me suis présenté à l’examen. J’ai eu la théorie mais je n’ai pas eu la pratique du premier coup à cause de mon mauvais placement sur le terrain. C’était sur l’ancien terrain de Villers Le lac et c’était en 1983. J’ai arbitré quelques années en district car je faisais des déplacements professionnels en ce temps-là,  j’ai été jeune arbitre de ligue puis j’ai passé avec succès l’examen de ligue cela fait une paire d’années maintenant (je ne sais plus l’année exacte)  

 

Quel est ton meilleur souvenir dans l’arbitrage ? Ou une anecdote.

J’ai un peu la nostalgie des anciennes réunions d’amicale avec les anciens qui se terminaient avec des repas de « première communion ». Quand je parle avec les jeunes, je leur disait qu’au début, il n’y avait pas toujours de vestiaire à notre disposition et on faisait la feuille de match sur le capot de la voiture avec toutes les difficultés qui s’y rapportent quand il pleuvait ou  neigeait  un peu..... et après le match, rentrer chez soi tout crotté.... 

En arbitrage, j’ai un peu tout connu. Même la panne de montre qui n’indique plus rien, je suis allé voir mes assistants qui n’avaient pas le même temps de jeu, alors grand moment de solitude.... 

 

Quel serait ton souhait pour voir les jeunes arbitres arriver et continuer dans la fonction ?

J’espère que des jeunes auront le courage de perdurer dans l’arbitrage comme nous mais les comportements ont changé tant au niveau des joueurs que des arbitres. Il me semble que le jeune qui ne peut plus évoluer dans l’arbitrage, a tendance à arrêter assez vite, peut-être qu’on lui a inculqué le fait qu’il pouvait gagner pas mal d’argent s’il venait à gravir les échelons, alors qu’il y a peu d’élus au niveau supérieur....

 

                                                         Questions en rafales :

Ton équipe préférée : Pas une en particulier

Ton joueur préféré : Ronaldo

Ton arbitre préféré : Notre référence Michel Vautrot (mais les jeunes ne le connaissent plus)

Ton film préféré : Je préfère les documentaires mais j’ai bien aimé « Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? »  -----

Ton acteur ou actrice préféré(e) : Louis de Funès

Style de musique, chanteur, chanteuse préféré(e)s ? Les années 80

Quelle personnalité t’a marqué ou te marque le plus ? Sœur Emmanuelle

La qualité que tu apprécies chez les autres : la sincérité et la franchise

Le défaut que tu détestes chez les autres : l’orgueil

Quel serait à ton avis ton défaut ? Je suis assez bordellique (j’ai du mal à trouver affaires et papiers) et peut-être un peu trop gentil sur le terrain.

 

Mot de la fin :

L’arbitrage est une vraie école de la vie : savoir respecter les autres tout en se faisant respecter. Cela passe mal quelquefois avec des joueurs qui n’ont plus cette notion de respect ou de l’autorité (du fait de la suppression du service militaire).

Etant jeune, j’étais très timide et l’arbitrage m’a permis de m’affirmer et de prendre des décisions dans la vie et sur le terrain.

Je voulais ajouter qu’il faut faire énormément de sacrifices sur le plan familial et l’entourage joue un rôle important (on ne compte plus les repas de famille manqués) mais la passion est toujours là.........       


retour page Rencontre avec....

retour page Accueil