AFAF Section Régionale BFC

17. nov., 2018

Prenez quelques petites minutes pour lire cet article fort intéressant

11. sept., 2018

Stage de rentrée des arbitres de ligue 01/09/2018, Dijon

Présentation AFAF Bourgogne Franche-Comté 

 

Monsieur le Président de la ligue

Monsieur le Président et mesdames et messieurs les membres de la CRA

Amis arbitres

 

Tout d’abord, je vous remercie sincèrement de me donner la parole au nom de l’AFAF ;

Il me revient l’honneur de présider l’AFAF de Bourgogne BFC depuis un mois.

En effet, pour répondre aux attentes de l’ensemble de nos arbitres, qu’ils soient de district, de ligue ou fédéraux, la section régionale AFAF Bourgogne-Franche-Comté, après une période présidentielle difficile ayant entraîné le départ de madame Sofia GARCIA, a décidé de se réunir en Assemblée Générale extraordinaire le 30 juillet 2018 à Besançon pour élire un nouveau Conseil d’administration, retrouver une véritable dynamique et occuper la place qui doit être la sienne dans le football burgo-comtois.

L’AFAF s’inscrit dans l’état d’esprit d’une entité unique.

Mais comme il y a pas mal de jeunes arbitres aujourd’hui parmi nous, il me semble important de rappeler ici brièvement les conditions de création de l’AFAF, non par volonté de polémique ou de ressentiment quelconque mais par simple souci et devoir d’explication,

C’est-à-dire que chacun comprenne le contexte actuel de cohabitation de deux associations d’arbitres. Parce que c’est notre réalité aujourd’hui.

Qu’est-ce que l’AFAF ?

L’association a été créée en soutien à Michel VAUTROT. Personnage sans doute le plus emblématique de l’arbitrage français, je dirais plus par sa personnalité que par son palmarès.

Michel, après le parcours qu’on lui connaît (2 fois meilleur arbitre mondial, 5 finales de coupe de France, 1 de l’ex coupe d’Europe des clubs champions etc....) était devenu Directeur technique national de l’arbitrage français, et membre de la commission d’arbitrage de la FIFA et de l’UEFA, instructeur FIFA depuis 1991.

Et en 2003, un scandale éclate dans le milieu de l’arbitrage national et Michel a dénonce une affaire de corruption.

Sur la base de fausses déclarations ou messages, l’image de Michel est salie, y compris dans sa propre famille de l’arbitrage.

Il est alors mis à l’écart, sans soutien de sa famille amicale nationale, et il faudra quelques années pour que la vérité soit rétablie et son honneur lavé. Le Président Sarkozy lui remet la légion d’honneur en 2009 et son honneur est dès lors définitivement lavé.

Mais le mal est fait et dès 2003 un mouvement de soutien est alors apparu pour lui montrer qu’il était entouré et soutenu par de nombreux arbitres à travers le pays, ceci donnant naissance à l’AFAF et,sur notre territoire, la création naturelle d’une section en Franche-Comté devenue burgo-comtoise depuis la fusion de nos 2 ligues.

Et puis, il faut aussi faire un bref historique de l’arbitrage en Franche-Comté depuis 30 ans : contrairement à vous amis bourguignons, nous n’avons jamais eu la confiance de nos instances dirigeantes : des délégués et observateurs radiés pour avoir fait grève contre la violence en 1990 (et je salue la mémoire de l’un d’entre eux qui vient hélas de nous quitter), puis des relations tendues et des grèves du sifflet pour avoir demandé des indemnités équivalentes aux autres et qui, au final, n’ont jamais été obtenues. Sans parler des propos diffamatoires d’un dirigeant de ligue qui ont conduit à des actions lourdes qui, au final, ont laissé derrière elle une famille arbitrale avec de vrais traumatismes au moment où nos deux ligues ont fusionné.

Il faut avoir conscience de ces éléments pour comprendre la situation actuelle et savoir interpréter le sentiment de frustration, d’injustice, et souvent de colère qui habite nos arbitres dans le cadre du processus de fusion de nos ligues effectif depuis plus d’un an.

Et pourtant, durant toutes ces années, un formidable travail de fond a été effectué sous la houlette de Stéphane Moulin, Philippe Prudhon, Didier Vincent et autres qui ont produit nombres d’arbitre fédéraux et de ligue de grande qualité : Florence Guillemin, Stéphane Moulin, Sébastien Moreira, Huseyin Ocack et aujourd’hui Antoine Valnet et Julien Aubé en ont été ou en sont les exemples.

Ces éléments sont la marque de fabrique de l’AFAF : souhait d’un comportement intègre comme l’a été Michel Vautrot (à ses dépens), travail, formation, solidarité, esprit d’entraide, recherche du bien commun pour tous les arbitres, observateurs, délégués, anciens arbitres et dans un contexte de convivialité : être sérieux sans se prendre au sérieux  prend pleinement son sens.

Parce qu’il me faut désormais parler du présent et de l’avenir, une fois ces fondamentaux rappelés, l’AFAF entend poursuivre et optimiser son action pour le bien-être de tous les arbitres de notre nouvelle ligue.

Comment : en s’inscrivant dans une volonté de dialogue et de contribution au bien-être des arbitres avec les instances et la CRA...et l’UNAF,

- en saluant le travail de fond mis en place par la CRA et l’ETRA : organisation de l’équipe technique, formation continue, mise en place d’outils de dialogue tout au long de la saison

 ex : l’arbitrage féminin : les jeunes filles qui sont présentes et Florence retenue au stage fédéral démontrent qu’elles ont pleinement leur place dans notre football de ligue et de la fédération,

- mais aussi en se montrant vigilante sur des questions qui, à des degrés divers, attendent des réponses adaptées :

     - le sentiment d’appartenance à une entité unique et qui ne penche pas que d’un côté : à tort ou à raison, mais il faut le souligner, les arbitres franc-comtois n’ont pas le sentiment d’avoir pleinement trouvé leur place des erreurs ont été commises qui étaient évitables, merci à Clément pour avoir commencé à y répondre et à trouver des solutions,

     - la lutte contre la violence et le renforcement de mesures drastiques pour combattre cette violence,

     - la place des jeunes est importante, c’est notre avenir mais aussi celles des arbitres plus chevronnés (= quelle place et mode de promotion pour ceux qui ne peuvent plus aller en FFF = savoir créer les conditions d’une carrière bien remplie en district ou en ligue, sans forcément se focaliser sur la montée en FFF à tout prix),

     - un sujet tabou : les indemnités d’arbitrage pour les assistants en ligue : il serait souhaitable qu’on parvienne une bonne fois pour toutes à un système où un arbitre soit indemnisé conformément aux frais qu’il engage pour aller arbitrer et que se traduise réellement et dans les faits la volonté exprimée par les acteurs et instances de soutenir l’arbitrage.

     - Permettez moi de penser que ce n’est pas encore le cas : l’argent existe dans le football amateur et dans ce cadre, on n’indemnise toujours pas les arbitres (qui ne demandent qu’une indemnité et ne font pas cela pour gagner leur vie), Clément a évoqué des contraintes mais elles ne devraient pas exister. Personnellement, je préfère voir un arbitre indemnisé pour ses déplacements que payé par son club par une enveloppe annuelle.

Pour terminer, je formulerai un seul vœu,complètement désintéressé : que ceux qui ne le sont pas encore adhèrent à une association d’arbitres : l’UNAF ou l’AFAF .

Voilà monsieur le Président, mesdames, messieurs, ce dont je souhaitais vous faire part aujourd’hui.

Au nom de tous les membres de l’AFAF, je souhaite à chacun et chacune de vous une très belle saison 2018, synonyme de satisfaction personnelle avant tout dans l’exercice de vos missions au service des autres et du football.

Claude Ravier

 

7. août, 2018

Le 30 juillet la section régionale s'est réuni en AG extraordinaire afin d'élire son nouveau conseil d'administration

A l'issu de cette élection, les nouveau élu ont nommé le nouveau président en la personne de CLAUDE RAVIER

Toutes nos félicitations à Claude qui sera accompagnés des personnes suivantes.

Jean-Yves Andréa, Antoine Boileau, Bayborek Ceri, Jean-François Chapuzot, Éric Girardin, Florence Guillemin, Alexandre Mercier, Charly Monnier, Stéphane Moulin, Chakib Neghliz, Ludovic Nening, André Perrot, André Pichot, Laurent Pritzy, Philippe Prudhon, Jean-Marie Robelin, Antoine Valnet, Michel Vautrot, Sébastien Vezin, Didier Vincent et Jacques Yildiz

28. mai, 2018

SAMEDI 30 JUIN 2018 au complexe Michel Vautrot de Besançon (ex Malcombe)

L'assemblée Générale de notre section régionale BFC, se tiendra le samedi 30 juin le matin.

L'après-midi aura lieu un tournoi de sixte.

Et le soir, place à la soirée des Trophées.